Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La France doit se mouiller

Publié le par Daniel Sario

La France doit se mouiller
Par Patrick Apel-Muller

Ils avaient fini par se croire. Lancés dans une intense et violente propagande pour renverser Tsipras et imposer l’austérité, les dirigeants européens, relayés par les principaux médias, pensaient bien que l’occasion du référendum serait la bonne. Ce lundi matin avait pour eux la lourdeur d’une gueule de bois. Un peuple venait en effet, muni de son seul bulletin de vote, de bousculer les lignes blanches que l’ordre libéral interdit de franchir. La défaite est amère pour la cohorte qui défile derrière Angela Merkel. La politique reprend des droits face au catéchisme financier ; elle peut permettre de s’évader de la camisole de l’austérité qui enserre le continent.

C’est follement insolent tout autant que courageux. Beaucoup y voient des graines jetées à la volée qui augurent d’une Europe enfin juste et fraternelle. Les réactions des petits marquis de l’information, qui avaient beaucoup menti ces derniers jours, suaient le dépit. Celles des hiérarques allemands, conservateurs et sociaux-démocrates confondus dans la volonté de jeter la Grèce hors de l’euro, trahissaient la crainte d’une contagion. Ne voyaient-ils pas aussitôt les Espagnols et les Italiens prôner le compromis, et souhaiter l’assouplissement des conditions faites à Athènes ?

Les raisons de l’intransigeance de Berlin sont politiques, pas économiques, et la chancelière se montre disposée à brader l’idée européenne si elle ne prend pas la forme de la « marktkonforme Demokratie », cette démocratie dictée par les marchés, dont elle a théorisé le modèle. La France ne peut plus se réduire au rôle d’aide de camp de la chancelière. Elle doit peser de tout son poids pour qu’une solution l’emporte, garantissant le caractère soutenable de la dette, des carburants pour la croissance et des conditions de vie allégées pour tout un peuple. François Hollande ne peut croire passer au travers des gouttes. Il doit se mouiller et en répondre devant l’opinion.

Commenter cet article