Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La sécu, 70 ans, mais quel avenir?

Publié le par Daniel Sario

La sécu, 70 ans, mais quel avenir?

L'ordonnance du 4 octobre 1945 marque l'acte de naissance d'un des projets du Conseil national de la Résistance. Ambroize Croizat, ministre communiqte du Travail et de la sécutité sociale, reçut l'appui des syndiqués CGT. L'ordonnance ne réglait pas tout, il fallait la mettre en application.
Réaliser « un plan complet de sécurité sociale visant à assurer à tous les citoyens des moyens d’existence dans tous les cas où ils sont incapables de se les procurer par le travail, avec gestion appartenant aux représentants des intéressés et de l’État » : tel était l’objectif qu’il revint au ministre communiste du Travail et dirigeant syndical, Ambroise Croizat, de mettre en œuvre, avec l’appui de la plupart des partis et de la CGT. En lieu et place des précédentes assurances sociales, gérées par la Mutualité, selon une logique assurantielle, organisées en de multiples caisses d’affinités, et auxquelles l’adhésion était facultative, fut fondé un système unique, auquel tous les salariés et tous les employeurs devaient cotiser, visant la couverture de l’ensemble de la population. Une seule caisse prenant en charge la maladie, la retraite, la famille et les accidents du travail, fonctionnant selon la règle de la solidarité (bien portants-malades, actifs-retraités, etc.). Enfin, et ce n’est pas le moindre, un système géré par les seuls représentants des assurés, élus sur liste syndicale.

Que reste-t-il du grand projet politique, de la belle construction sociale, inédite, conçue par les forces unies de la Résistance au sortir de la Seconde Guerre mondiale ?

Commenter cet article