Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Turquie : la victoire de la terreur

Publié le par Daniel Sario

Turquie : la victoire de la terreur

Les observateurs de l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE) ont publié ce lundi un document dénonçant les conditions du scrutin turc de ce weekend qui ont menées à la réélection d’Erdogan. Par Pierre Barbancey (Envoyé spécial de l'Humanité)

"Bien que les citoyens turcs aient pu choisir entre plusieurs alternatives politiques réelles au cours de cette élection très polarisée, la pression sur la ligne éditoriale des médias, et les restrictions à la liberté d'expression en général, ont entaché le processus électoral et restent de sérieuses inquiétudes ", a déclaré Ignacio Sanchez Amor, coordinateur et chef de la mission d'observation de l'OSCE. "Les attaques physiques sur les membres d’autres partis, ainsi que les importants problèmes de sécurité, notamment dans le sud-est ont en outre imposé des restrictions sur la capacité de certains partis à faire campagne."

L’OSCE dénonce tout particulièrement les agissements du pouvoir contre le parti de la paix, le HDP. L’essor électoral de ce parti de gauche a empêché l’AKP d’obtenir la majorité absolue aux précédentes législatives et s’est retrouvé au cœur de toutes les attaques. Accusé d’être liée au « terrorisme » kurde, le HDP a pourtant été la cible de 2 attentats qui ont tué plus de 100 de ses militants. Ses cadres ont été arrêtés, discrédités, ses militants battus, harcelés, à un rythme croissant au cours des deux dernières semaines de campagne, a remarqué l’OSCE. «Malheureusement, la campagne de cette élection a été marquée par l’injustice et un haut niveau de terreur » juge Andreas Gross, de l'Assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe.

Les observateurs n’ont pu que constater qu’en plus des violences contre les adversaires politiques de l’AKP, les médias turcs ont reçu des pressions considérables. De nombreux journalistes se sont fait emprisonner sous prétexte de « diffamation envers le président » ou encore de « soutien au terrorisme ». Des sites ont été bloqués, des chaines de télévision empêchées d’émettre, des quotidiens bloqués à l’imprimerie… La presse turque a été mise sous haute surveillance, « empêchant le citoyen d’avoir accès au pluralisme des points de vue politique » condamne l’OSCE.

Résultats définitifs : L’AKP remporte les élections avec 49,4% des suffrages et une majorité absolue de 316 des 550 sièges du Parlement. Derrière l'AKP, le Parti républicain du peuple (CHP, social-démocrate) est arrivé dimanche deuxième avec 25,4% des voix et 134 sièges, devant le Parti de l'action nationaliste (MHP) avec 12% et 41 sièges, en fort recul. Le Parti démocratique des peuples (HDP) reste représenté au parlement avec 10,7% des voix, il a décroché 59 sièges. Voir le tableau.

Commenter cet article