Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Espagne : Garzon fait avancer les négociations pour un "gouvernement de progrès"

Publié le par Daniel Sario

Pablo Iglesias et Alberto Garzon se sont rencontrés ce jeudi matin.
Pablo Iglesias et Alberto Garzon se sont rencontrés ce jeudi matin.
L'initiative d'Alberto Garzon, le secrétaire général d'Izquierda Unida-Unidad Popular, en direction du PSOE et de Podemos notamment, va-t-elle enfin débloquer la situation à gauche et permettre la constitution d'un "gouvernement de changement et de progrès" ?

La lettre remise ce matin par le député de Izquierda Unida-Unidad Popular Alberto Garzon à Pedro Sanchez, Pablo Iglesias et Joan Baldovi (1) dans laquelle il les intime de s'asseoir à la même table et de négocier un Gouvernement de Izquierda pourrait débloquer les relations entre le PSOE et Podemos. Ainsi, le secrétaire général de Podemos Pablo Iglesias a ouvert ce matin la porte pour que les équipes négociatrices des quatre partis se réunissent, y compris avant que celui-ci rencontre le leader du PSOE. Une condition pourtant soulevée par Iglesias lui-même lundi dernier quand il présenta sa proposition d'un Gouvernement de coalition.

Iglesias y Garzón se sont réunis durant près d'une heure et demi. Le leader de Podemos avait invité le député de IU-UP dans la tournée des rendez-vous qu'il a inauguré lundi dernier après avoir présenté son projet de Gouvernement. Iglesias n'a pas voulu dévoiler si Garzón avait accepté sa proposition d'intégrer un exécutif présidé par Pedro Sánchez avec le leader de Podemos comme vice-président. Il s'est limité à souligner les "convergences programmatiques" entre les deux formations et les bons rapports personnels des deux leaders.

Concernant la proposition lancée le matin même par Garzon, Iglesias a été très clair : "j'ai dit oui à sa proposition de réunir les équipes de négociateurs du PSOE, Podemos, IU et Compromis". Iglesias a affirmé que l'idée lui paraissait "très judicieuse" parce que ce sont "les équipes négociatrices des forces qui intègreraient le gouvernement du changement". Pablo Iglesias a aussi indiqué qu'il maintient son intention de se réunir avec Pedro Sánchez pour lui expliquer en personne son offre de gouvernement. Le secrétaire général du PSOE a refusé ce rendez-vous et a limité les contacts entre le PSOE et Podemos à leurs équipes de négociateurs.

Le déblocage favorisé par Garzon sera possible, en tout cas, si la négociation se centre sur un possible Gouvernement de coalition. Ce jeudi Pablo Iglesias a réitéré qu'il n'a pas l'intention de pacter un accord d'investiture pour un exécutif monocouleur du PSOE. Iglesias a assuré que son parti ne veut pas "d'une répétition des élections" ni entrer dans des querelles et "procès politique".

Le secrétaire général de Podemos espère de "tout coeur" que Pedro Sanchez ne choisisse pas "vers les droites" en référence aux importantes avancées que le PSOE et Ciudadanos ont dévoilé hier. Ces deux formations se sont accordées un délai jusqu'à mardi prochain pour conclure un accord. "J'essaierai de convaincre Pedro Sanchez que c'est beaucoup mieux un gouvernement qui regarde à gauche plutôt qu'à droite" a-t-il tranché.

Iglesias a assuré qu'il continuera sa tournée des contacts. Ce vendredi ce sera au tour de Monica Oltra. La vice-présidente de la Generalitat valenciana et dirigeante de Compromis.Pel pais valencia a déjà donné aujourd'hui des indications sur cette rencontre. Interrogé dans les couloirs des Corts elle a déclaré qu'il lui semble "assez compliqué" d'arriver à un accord de contenu avec Ciudadanos et voit aussi difficile d'accorder son appui au PSOE pour obtenir un gouvernement stable sans Podemos : "c'est aussi bien une question politique que de rapport des forces (au parlement)"..

Commenter cet article