Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Europol estime que 10 000 enfants réfugiés ont disparu après leur arrivée en Europe

Publié le par Daniel Sario

Europol estime que 10 000 enfants réfugiés ont disparu après leur arrivée en Europe
  • L'organisme européen de police (Europol) craint que "beaucoup" des 10 000 enfants mineurs dont on a perdu la trace soient aux mains de trafiquants.
  • La police européenne a observé des liens entre les trafiquants qui passent les réfugiés jusqu'en Europe et des mafias spécialisées dans l'exploitation sexuelle.
  • L'UNHCR (L'Agence des Nations Unies pour les réfugiés) et d'autres organisations exigent des voies légales pour l'arrivée des refugiés et de bonnes conditions d'accueil pour éviter les risques d'actions criminelles

Au moins 10 000 enfants réfugiés non accompagnés ont disparu après leur arrivée en Europe, selon l'alerte lancée par un responsable de l'Office européen de Police (Europol). L'organisme a indiqué qu'il pensait que "beaucoup" de ces mineurs sont tombés dans les mains de réseaux organisés de traite de personnes.

Le chiffre communiqué par Europol est une première tentative d'appréciation d'un aspect préoccupant des mouvements engendrés par la crise humanitaire des réfugués arrivés sur le vieux continent : la perte de traces des enfants qui arrivent sans la surveillance d'un adulte. L'organsiation non gouvernementale Save the children estime qu'autour de 26.000 enfants non accompagnés sont entrés en Europe en 2015.

Le chef du personnel d' Europol, Brian Donald, a confirmé au quotidien anglais l'Observer que quelques 5 000 enfants ont disparu en Italie seulement, bien que 1.000 autres sont donnés pour disparus en Suisse. Le chiffre total pour l'Union européenne, qu'avance l'organisme policier précise qu'il est plus prudent de l'estimer à 10.000. "Tous ne sont pas exploités criminellement, certains pourraient avoir été amenés comme membres de leurs familles. Simplement nous ne savons où ils sont, ce qu'ils font ou avec qui ils sont " reconnaît Brian Donald.

Le responsable affirme que Europol a obtenu des preuves que quelques enfants réfugiés non accompagnés ont été exploités sexuellement en Europe. En Allemagne et en Hongrie, destinations préférées des réfugiés et importants pays de transit, un grand nombre de criminels ont été arrêtés en train d'exploiter des migrants. L'officine policière précise également qu'elle a établis des liens entre les trafiquants qui aident les réfugiés à passer en Europe et des organisations spécialisées dans l'exploitation sexuelle et l'esclavage.

Plusieurs ONG, comme Médecins sans frontières et Save the children, ont prévenu tout le long de ces mois de crise humanitaire en Europe, que le défaut de moyens dans les campements d'accueil ( quand il y en a ) exposent les enfants à soufrir de malnutrition, d'abus sexuels et à devenir l'objet de traites. L'UNHCR (L'Agence des Nations Unies pour les réfugiés) et d'autres organisations humanitaires exigent des voies légales pour les demandeurs d'asile et de bonnes conditions d'accueil en Europe afin d'éviter que les réfugiés ne tombent entre les pattes d'organisations criminelles.

Commenter cet article