Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les Kurdes de Syrie s’organisent en fédération

Publié le par Daniel Sario

Les Kurdes sont environ 40 millions, répartis sur 4 pays. Pour eux, l'organisation en fédérations est le moyens d'aquérir plus d'autonomie sans mettre en péril les unités nationales.   AFP
Les Kurdes sont environ 40 millions, répartis sur 4 pays. Pour eux, l'organisation en fédérations est le moyens d'aquérir plus d'autonomie sans mettre en péril les unités nationales. AFP

Les trois zones autonomes contrôlées par les Kurdes dans le nord de la Syrie vont être regroupées pour former une entité "fédérale démocratique" dirigée par un gouvernement. Le cauchemar d’Erdogan se concrétise et la Turquie redouble d’attaques contre les Kurdes où qu’ils se trouvent.

La conférence des Kurdes de Syrie se déroule à Rmeilan, dans le nord-est de la Syrie. Ses 150 participants s’organisent en un système politique fixant les compétences d'une "autonomie administrative démocratique", a indiqué Aldar Khalil, responsable kurde syrien qui est l'un des organisateurs de la réunion. Le projet de document, a été approuvé ce jeudi lors de la conférence, et organise la formation d'un "système fédéral démocratique du Rojava", nom donné par les Kurdes au nord de la Syrie. Les délégués affirment qu'"une fédération démocratique (est) la seule façon de garantir les droits de tous les individus". Ils précisent : "nous allons définir les limites de ces régions et leurs prérogatives".

Les détails de l'organisation de ce système de gouvernement seront précisés ultérieurement, a ajouté Aldar Khalil. Cette initiative signifie "l'élargissement du cadre d'autonomie que les Kurdes et d'autres ont déjà mis en place", a déclaré Idris Nassan, responsable du département des affaires étrangères de Kobané, l'une des trois zones autonomes créées par les organisations kurdes il y a deux ans. Les Kurdes syriens contrôlent une bande ininterrompue de 400 km le long de la frontière turco-syrienne, de la frontière irakienne jusqu'à l'Euphrate. Ils contrôlent également une section distincte de la frontière nord-ouest de la Syrie, dans la région d'Afrine.

Cette organisation d’une fédération kurde est impensable pour la Turquie qui déjà a exigé que le parti kurde de Syrie PYD soit exclu des négociations de paix en cours à Genève. Le régime syrien comme le groupe qui rassemble les principales organisations de l'opposition politique et armée (Haut comité des négociations) rejettent catégoriquement l'idée d'une Syrie fédérale.
Le chef de la délégation du régime à Genève, Bachar al-Jaafari, a ainsi indiqué mercredi que le fédéralisme en Syrie serait "un échec total" et créerait des divisions entre les Syriens.
Mais pour Ibrahim Ibrahim, un responsable média des PYD, "un Etat fédéral en Syrie est la meilleure façon de préserver l'unité du pays, car il y a une grande méfiance entre les différentes parties".

En Turquie, amalgames et répression

La Turquie voit le Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK) partout. Pour Erdogan, le PKK est une organisation terroriste derrière tous les maux du pays. Le PYD syrien ne serait qu’une branche du PKK, et les Faucons de la liberté au Kurdistan (TAK), qui ont revendiqué les deux derniers attentats à Ankara aussi. Sauf que le PKK condamne toute action qui viserait des civils… En conséquence, Erdogan mène une offensive autant militaire que de propagande contre tout ce qui se rapproche des Kurdes. Ankara bombarde et massacre les Kurdes en Irak, en Syrie, mais aussi sur son propre sol, à la frontière syrienne.

Le parti du peuple HDP, qui prône la discussion avec les Kurdes est au centre des attaques et sont considérés comme complices. "Il n'y a pas de différences entre un terroriste qui tient une arme et quelqu'un qui utilise sa position et un stylo jusqu'au point de soutenir le terrorisme", a déclaré Erodgan lundi soir, qu'ils soient universitaires, avocats, écrivains, journalistes ou humanitaires, cela ne change rien au fait qu'ils sont des terroristes", a-t-il ajouté. "Nous devons immédiatement revoir la définition de la terreur et des terroristes. Conformément à cette nouvelle définition, nous devons immédiatement modifier le code pénal".

Mardi, une juridiction stambouliote a fait mettre en détention trois universitaires accusés de "propagande terroriste" après qu'ils eurent publiquement réclamé la fin des opérations militaires dans le sud-est turc, majoritairement peuplé de Kurdes. Et huit avocats appartenant à une organisation défendant la cause kurde ont été arrêtés lors d'une rafle de la police à Istanbul mercredi.

Commenter cet article