Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

PCF : aider au rassemblement contre l'austérité et la résignation

Publié le par Daniel Sario

pcf_.jpg

Le Conseil national du PCF a décidé de ses prochaines initiatives pour « arracher des améliorations dans la vie des gens », et a accueilli l’étudiante franco-turque Sevil Sevimli. Par Julia Hamlaoui

 

La direction nationale du PCF s’est réunie ce week-end, à Paris, à l’issue d’une séquence politique dense pour décider de prochaines initiatives. L’objectif ? « Rassembler, créer des majorités politiques pour arracher des améliorations dans la vie des gens, pour gagner la bataille du changement », a affirmé la nouvelle présidente du Conseil national, Isabelle de Almeida. « Une boussole » sur laquelle le PCF n’entend pas revenir, malgré les récentes tensions au sein du Front de gauche. Le vote au Sénat de la loi d’amnistie sociale proposée par le groupe communiste est ici globalement perçu comme un point marqué qui reste à confirmer à l’Assemblée. « Si nous n’aidons pas toutes les forces à se rassembler pour prendre le chemin de l’action, la résignation l’emportera », a de nouveau souligné le secrétaire national, Pierre Laurent.

La campagne pour «l’alternative à l’austérité» initiée par le PCF et ses partenaires du Front de gauche a «besoin d’un nouveau souffle» ou « d’une meilleure visibilité », ont estimé certains dirigeants communistes au cours de la réunion. Un collectif d’animation du PCF devrait donc être créé et un meeting devrait se tenir à Marseille, le 10 avril. D’ores et déjà, outre l’acte III de la décentralisation, une cible privilégiée est réaffirmée : le projet de loi sur l’emploi obtenu par le Medef. Au programme : proposition de loi alternative pour la sécurisation de l’emploi et contre les licenciements boursiers que les élus du Front de gauche devraient présenter cette semaine ; interpellation des parlementaires ; semaine d’actions. « C’est un énorme travail de terrain, d’explications qu’il faut déployer car la compréhension de ce texte est encore très faible », a estimé Pierre Laurent. Selon un sondage BVA, 22 % de Français n’en ont encore jamais entendu parler, et 62 % parmi les autres estiment «bon» cet accord (54 % à gauche et 70 % à droite). Cependant, 64 % des sondés de catégories populaires le jugent mauvais.

La direction communiste devrait par ailleurs se retrouver fin mai pour discuter des municipales. En attendant, la répartition des responsabilités en son sein a été affinée et un organigramme adopté. Le Conseil national a aussi été ce week-end le théâtre de la solidarité du PCF avec Sevil Sevimli, jeune étudiante franco-turque condamnée à cinq ans de prison (voir ci-dessous). « Cette bataille doit continuer pour obtenir ton acquittement total comme pour dénoncer les accords » France-Turquie de coopération policière, lui a assuré Pierre Laurent.

Commenter cet article