Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marie-George Buffet dénonce le "silence devant le racisme ordinaire"

Publié le par Daniel Sario

Christiane Taubira s'étonne dans une interview publiée mercredi dans Libération qu'aucune "belle et haute voix (ne) se soit levée" dénoncer les attaques racistes dont elle a été victime. Il est vrai qu’à l’exception d’une apostrophe de Marie-George Buffet et de la plainte déposée par le Cran, il n’y a guère eu de réaction indignée.

"Quel silence, quel silence devant le racisme ordinaire... Monsieur le Président de la République, votre Ministre de la Justice, la Garde des sceaux se fait traiter de guenon ici, on l'invite à monter aux arbres là bas et vous ne dites rien... et vous les intellectuel-les de notre pays des droits des êtres humains, vous ne signez aucun appel et vous, les femmes et les hommes de gauche, vous ne vous étonnez pas qu'aucun appel à manifester ne vous mobilise ?" La députée communiste interpelle les Français ainsi sur sa page Facebook, du président au militant. "La France va donc si mal et son peuple est il tant angoissé qu'il se calfeutre? Je vous le dit, si nous allons, sans résistance, au fil de l'eau du populisme et du racisme ordinaire, nous hériterons du fascisme. Alors, je lance un appel aux réseaux sociaux, mobilisons nous aux cotés de la ministre de la justice, que chacun de ses déplacements soient des lieux de lutte contre le racisme."

Une interpellation qui précède l’interview publiée ce mercredi par Libération dans laquelle Christiane Taubira. La ministre s’y alarme de l’état de la société Française. "Est-on encore capable de réagir lorsque la société est ébranlée sur ces fondations ? Les réactions n'ont pas été à la mesure. (...) Ce sont des analyses, pas une alerte, dans le sens où des consciences dans la société française pourraient dire: +Attention, ce n'est pas périphérique, c'est une alarme+. Ce qui m'étonne le plus, c'est qu'il n'y a pas eu de belle et haute voix qui se soit levée pour alerter sur la dérive de la société française". Et la ministre poursuit : "c'est la cohésion sociale qui est mise à bas, l'histoire d'une nation qui est mise en cause, il s'agit très clairement d'inhibitions qui disparaissent, de digues qui tombent".

Le Cran de son côté a déposé plainte mercredi matin pour «pour provocation publique à la discrimination, à la violence et à la haine raciale, en vertu de l'article 24 de la loi de 1881 ». «La ministre de la justice a été insultée en public par une candidate FN, et c'est le parti d'extrême droite qui, in fine, porte plainte contre Christiane Taubira, a dénoncé Louis-Georges Tin. Par la suite, sous le regard attendri de leurs parents, des enfants de 10 ans à peine ont proféré des injures racistes contre l'élue de la République. Jusqu'où ira-t-on ?», s’interroge le président du CRAN dans un communiqué. «Ce que subit la ministre de la justice de manière médiatique, c'est ce que subissent de manière moins médiatique des milliers, des millions de Français, stigmatisés, discriminés et qui servent de boucs émissaires en temps de crise», poursuit le vice-président du Conseil Représentatif des Associations Noires.

Marie-George Buffet dénonce le "silence devant le racisme ordinaire"

Commenter cet article